Des joies et désillusions de l'hébergement...

Ce vendredi 27 mai, tout allait pour le mieux après une petite intervention de changement de switch chez Internext s'étant déroulé aussi bien qu'elle le pouvait, et la journée se finissait tranquillement. Vers 19h25, la machine de NocWorld sur laquelle je travaillais ne répondit soudainement plus. Après avoir constaté que les autres machines de la même baie ne répondaient pas non plus, nous décidâmes d'attendre un peu.

Au bout d'une petite demi-heure, un coup de fil chez Ecritel nous apprit que l'impossible était arrivé: suite à une panne de courant (un disjoncteur EDF ayant sauté), les onduleurs puis les générateurs diesel de courant du fournisseur de salle informatique, GlobalSwitch, dont le rôle est uniquement de fournir l'emplacement, la sécurité physique et l'électricité, ne se sont pas mis en marche suite à la coupure, résultant en un arrêt complet et total de tout le bâtiment. Je vous laisse imaginer les serveurs et les insultes qui ont fusées...

Rétablissement complet du service vers 23h30, ce qui fait toujours plaisir quand on prévoyait de rentrer vers 19h. Merci, Ô grand GlobalSwitch.

Commentaires

1. Le jeudi 2 juin 2005, 20:49 par Fou*

C'est toujours le meme bordel avec les boites en France:

Quand la boite est blindee de ble, le RH deconne complet. Les employes sont incompetents (et ont une forte propension a avoir le melon specialement pour le cas de GS meme quand ils font des enormes #!@!$@#$).


Quand la boite n'est pas blindee, on fait tout ce qu'on peut pour que ca reste comme ca en te degommant la tete (http://www.forbes.com/home/global/2005/0523/024chart.html) ou en te faisant subir sans pouvoir broncher les imcompetents precedents

Resultat: faut s'expatrier. cassos. ciao!

2. Le vendredi 3 juin 2005, 10:15 par Honor

Quelqu'un pourrait m'expliquer le raisonnement de fou* ?
Autant la premiere partie est a peu prés compréhensible, autant je ne vois pas le rapport de la seconde partie avec le sujet ?

D'aprés ce que je sais de l'accident c'est plus une bourde de l'encadrement ( pas d'alimentation sur 2 disjoncteurs EDF, pas de test programmé des générateurs, pas de check-list de reprise) que des employés. On ne peut pas vouloir payer quelqu'un comme employé et qu'il fasse le boulot de cadre...

3. Le vendredi 3 juin 2005, 14:06 par Fou*

Je vais t'eclaircir la pensee:
- employe == technicien: faux.
- employe == cadre: faux.
- employe == salarie: vrai.

Tu as une notion etrange de l'employe.
Je ne vois vraiment pas ce que vient faire ta reflexion cadre/technicien en reponse a mon commentaire..
Tu peux expliciter peut-etre?

4. Le samedi 4 juin 2005, 03:14 par Honor

Merci Fou*

Non pas une conception étrange de l'employé, désuéte je dirais, pour moi l'employé c'est l'employé de bureau, la personne a qui on dit de faire ça et ça et qui n'a aucune responsabiilté ( et donc aucune raison de prendre des initiatives).

Donc je tiquais un peu sur le fait que tu semblais mettre tous sur le dos de ces pauvres sous fifres. Mais comme tu le dis dans le sens salarié, je comprends tes dires.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://launay.org/blog/trackback/62

Fil des commentaires de ce billet