lundi 25 septembre 2006

Pure Dork

47 % Nerd, 30% Geek, 60% Dork

For The Record:

A Nerd is someone who is passionate about learning/being smart/academia.
A Geek is someone who is passionate about some particular area or subject, often an obscure or difficult one.
A Dork is someone who has difficulty with common social expectations/interactions.

You scored better than half in Dork, earning you the title of:
Pure Dork
Like our friends Napoleon Dynamite & co.

It's not as though you were some whiz-kid in school. Oh, sure, you probably did okay in some classes, but were probably awful in others. Certainly most people thought you were smarter than you thought yourself to be. And it's not that you have some overriding passion, like computers or Star Trek that sets you apart for the crowd, though you likely share some interest in some of those sorts of things. You just like to be yourself, and want to express yourself for who you are.

And, really, there's nothing wrong with that. Being who you are often invites scorn, and so it's a difficult thing in a world that rewards conformity. Be proud of your dorkiness, for often it's just another word for individuality. (I'd vote for you!)

The Nerd? Geek? or Dork? Test (found via Alex Bogak)

mardi 18 juillet 2006

Quizz sur les droits d'auteurs

Disponible chez 01net, un quizz sur les droits d'auteur. Reste à déterminer s'il faut répondre ce qu'on fait, ou ce qu'il faudrait faire. Dans le deuxième cas, j'ai 22 points sur 24. Et vous ?

(Trouvé via la newsletter de l'ADUF)

lundi 29 mai 2006

Are You Evil ?

I'm Evil !
How evil are you?
...

(Trouvé chez Tristan Nitot)

jeudi 27 avril 2006

EgoSurf

most recent egoPoints search on google for arnaud+launay

Trouvé chez Loïc Le Meur

dimanche 23 avril 2006

Politest

Trouvé ans un mail envoyé par LB: le Politest. Après l'avoir rempli, j'ai donc obtenu ça:

Vous vous situez à droite.
Le parti dont vous êtes le plus proche :
l'UMP (tendance libérale)

Une tendance libérale, plus à droite sur le premier axe (on y trouve Nicolas Sarkozy, le président de l'UMP).

Ça demande peut-être quelques explications de ma part, avant qu'on ne me traite de néo-fachiste ou de je ne sais quelle absurdité qui ferait bien rire les amis qui me connaissent.

Le politest est orienté sur trois axes: économique et social, manières de vivre, identité et responsabilité.

  • Étant effectivement un libéral convaincu, qui pense que l'interventionnisme de l'État va beaucoup trop loin de nos jours, et que les individus et les entreprises devraient se prendre par la main plutôt que d'essayer de se pendre aux mamelles de maman-l'État, j'ai une propension à être complètement à droite de la droite sur ces sujets; libéral-capitaliste, et j'assume.
  • En revanche, concernant les manières de vivre, je suis tout aussi libéral; mais être libéral sur les sujets comme l'homosexualité ou l'avortement, c'est être de gauche, voire à gauche de la gauche... Pour prendre deux autres points:
    • en bon athée, je suis tout à fait contre les religions. Chacun peut faire ce qui lui plaît dans l'intimité, mais en aucune façon, ne retomber sur les autres (ni sur l'État). Nous sommes dans un pays laïque, dans lequel nous avons une liberté de pensée et une liberté de presse. Les personnes que ces idées dérangent sont tout à fait libres d'aller voir ailleurs si elles y seront mieux, d'ailleurs. C'est aussi ça, la liberté.
    • Le deuxième point, ce sont les drogues. Vous avez vu ces larves que sont les personnes qui fument régulièrement des drogues dîtes « douces » ? Comment voulez-vous autoriser ça. On va me ressortir le vieux débat avec l'alcool et j'en passe... L'alcool fait partie des moeurs françaises, l'immense majorité des français boit, plus ou moins régulièrement, et la plupart des gens s'en sortent plutôt bien. Que ceux qui n'ont jamais été bourrés lèvent la main...
  • Enfin, le dernier point soulevé par le texte concerne la responsabilité. Je crois en effet à la possibilité de chacun pour choisir ce qu'il veut pour lui-même (ce qui fait que je ne crois pas au destin, par exemple). On peut donc choisir de tomber dans la délinquance... Ou pas. De la même façon, si les gens étaient un peu plus responsables, et un peu moins aidés, on en arriverait sans doute à une situation ou chacun se prendrait par la main, plutôt que de compter sur les autres et sur l'État...

De fait, j'ai des idées plutôt de gauche sur la façon dont chacun doit vivre, puisqu'elle dépend uniquement du cercle privé, et des idées plutôt de droite sur l'économie et le social. Quitter la sécu, payer moins d'impôts, gérer ma propre retraite, ce serait ça, la liberté. Pas qu'on me prenne par la manche comme si j'étais un môme en me disant qu'on va faire les choses pour moi, sûrement mieux que je ne le ferais. On voit tous les jours que ça ne marche pas...

En conclusion, ce test fonctionne plutôt bien, puisqu'en 12 questions, il a pu montrer à peu près quelles étaient mes idées. Je dois donc voter pour un parti qui n'existe pas...

- page 1 de 3